Ostéopathie et pathologies

La capsulite rétractile est une affection de l’épaule qui entraine une limitation de la mobilité articulaire plus ou moins importante, d’où le nom d’épaule gelée.

La personne aura des difficultés à mettre la main dans le dos, ou élever son bras vers l’avant ou le côté. La capsule au niveau de l’articulation de l’épaule s’épaissit, et se rétracte.

 

L’épaule gelée peut être très douloureuse mais cette dernière s’installe de façon progressive, tout comme la limitation articulaire.

Elle est plus fréquente chez la femme entre 40 et 60 ans.

 

Les causes ne sont pas exactes, mais certaines conditions peuvent provoquer la capsulite :

  • Une immobilisation de l’épaule ou généralisée : Fracture, mastectomie, chirurgie thoracique…
  • Une atteinte neurologique 
  • Certaines pathologies comme le diabète, les maladies cardiaques, les désordres thyroïdiens ou les pathologies cervicales 

Les différents stades

L’épaule gelée se manifeste dans la plupart des cas en trois stades :

  • Une douleur intense, surtout la nuit, avec des possibles insomnies causées par la douleur. La mobilité articulaire n’est pas forcément limitée au début de ce stade. Cette période dure environ 3 à 4 semaines.
  • La raideur articulaire devient présente. Plus la raideur est important et moins la douleur est importante. C’est la période où la douleur devient stable avec l’épaule qui se fige. Elle peut durer 5 à 6 mois environs.
  • La douleur diminue et l’épaule retrouve petit à petit une meilleure mobilité articulaire. Les grands mouvements sont de plus en plus faisables. Ça peut aller jusqu’à 5 à 6 mois pour retrouver toute l’amplitude articulaire de l’épaule.

 

Généralement, en 18 mois environ, on constate une guérison spontanée avec une possible persistance de quelques raideurs minimes. 

Les traitements

Des antidouleurs ou anti-inflammatoires peuvent être prescrits pour diminuer la douleur.

Parfois, les médecins prescrivent des infiltrations.

 

Des séances de kinésithérapie peuvent être bénéfiques pour éviter l’atrophie des muscles à cause de l’immobilité du bras dû à la raideur et la douleur. 

Et l’ostéopathie dans tout ça ?

L’ostéopathie joue un rôle important dans la capsulite rétractile, pris précocement, elle permet de diminuer le temps de guérison.

L’ostéopathe fera un bilan complet afin de s’assurer que rien dans le corps ne vienne perturber la mobilité de l’épaule et donc ralentir le rétablissement.

 

L’ostéopathie permet également d’éviter d’entretenir le problème et de diminuer le risque de récidive.

 

Il est important de garder à l’esprit que l’ostéopathie n’est pas magique, pour certaines pathologies, une séance suffit mais pour d’autres, il faut plusieurs séances, c’est souvent le cas pour la capsulite rétractile.

 

Chaque personne est différente et pour une même pathologie, le traitement sera différent et la durée de guérison aussi. 

Quelques conseils

Essayez de mobiliser votre bras autant que vous pouvez pour éviter une atrophie musculaire et un enraidissement total.

 

Pensez à combiner ostéopathie et kinésithérapie pour une guérison plus rapide.

 

Faites un exercice simple d’étirement de la capsule à l’aide d’un petit poids ou d’une petite bouteille d’eau (en fonction de la douleur ressentit). Prenez la bouteille dans la main du côté de la capsulite, tenez-vous avec l’autre main sur une table ou un meuble pour détendre au maximum le bras qui porte la bouteille.

Faites des petits cercles avec la bouteille dans un sens et dans l’autre pour étirer la capsule et la zone péri-articulaire. Augmenter l’amplitude des cercles au fur et à mesure en fonction de la douleur.  

 

Soyez patient, le rétablissement est long…

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter votre ostéopathe.

 

 

Magalie Quinti

Ostéopathe D.O à Beausoleil

Proche de Monaco et Cap d’Ail


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion