Ostéopathie et pathologies

C’est une compression du nerf médian, qui s’occupe de la sensibilité du pouce, index, majeur et la partie externe de l’annulaire, dans le canal carpien qui se situe au niveau du poignet (compris entre les os du carpe en arrière et le ligament transverse en avant).

 

Il touche plus les femmes que les hommes (deux fois plus) entre 40 et 60 ans.

Idiopathique (sans cause) dans 50 % des cas, bilatéral ou touchant d’abord la main dominante.

 

Les signes cliniques :

  • Fourmillements au niveau des doigts concernés : pouce, index, majeur et une partie de l’annulaire
  • Recrudescence nocturne
  • Parfois irradiation dans l’avant-bras
  • Gène à la lecture, la conduite, le tricot…
  • Surtout le matin au réveil ou après un repos

 

Si vous souffrez de ces signes cliniques, pensez à consulter votre médecin traitant pour confirmer le diagnostic et ne pas passer à côté de pathologies plus graves.

 

Examens complémentaires généralement effectués :

  • EMG : c’est l’examen de référence qui précise la lésion, l’intensité et le niveau
  • Radiographie
  • Examens biologiques : pour éliminer tout diagnostic différentiel 

Prise en charge :

  • L’ostéopathie : 

L’ostéopathie peut avoir une bonne prise du syndrome du canal carpien, au moins pour reculer le moment de l’opération et soulager les douleurs.

On peut également espérer ne pas faire d’opération grâce à l’ostéopathie à condition que le syndrome ne soit pas trop avancé.

Même s’il y a eu une opération du canal carpien, il faudra s’assurer que le poignet soit corrigé pour éviter les récidives.

 

L’ostéopathe veillera à lever toutes tensions qui peuvent causer ce syndrome en vérifiant tout le membre supérieur mais également la colonne vertébrale, la ceinture scapulaire voire même le bassin. Une prise en charge globale est donc nécessaire et en une ou plusieurs séances, vous devriez voir un changement.

 

  • Kinesio-tape :

Le kinesio-tape, les bandes de couleur, peut aider à décomprimer la zone, favorise la circulation sanguine et lymphatique et décongestionne le canal carpien en drainant l’inflammation.

  • Les étirements :

Pensez à étirer votre avant bras et poignet en ouverture tous les jours pour diminuer les tensions.

Mettez les paumes de main l’une contre l’autre, les presser fortement avec les doigts dirigés vers le haut et les avant-bras à l’horizontale.

Tenir l’étirement pendant environ 30 secondes.

Recommencez plusieurs fois par jour.

 

  • La phytothérapie :

Vous pouvez faire des cataplasmes d’argile verte au niveau de la partie interne du poignet plusieurs fois par jour.

 

Niveau huiles essentielles, mélangez dans une cuillère à soupe d’huile végétale d’arnica, de l’huile essentielle de Gaultherie et de Menthe poivrée (2, 3 gouttes de chaque).

Massez délicatement la zone douloureuse (main, poignet, avant bras).

 

Attention : Veillez à tester les huiles essentielles sur une petite zone de peau pour voir si vous ne faites une réaction allergique. Si c’est le cas, rincez abondamment le plus rapidement possible.

 

  • L’ergonomie au travail :

Mettez un petit coussin sous votre poignet pour éviter de trop le casser lorsque vous êtes sur l’ordinateur. Il existe également des souris ergonomiques.

Pensez à étirer votre poignet et ouvrir votre main fréquemment dans la journée lorsque vous faites un travail en fermeture de la main.

 

Si vous souffrez du syndrome du canal carpien et que le diagnostic a été posé, pensez à consulter un ostéopathe avant de courir vers l’opération (sauf si elle est obligatoire).

N’hésitez pas à solliciter votre ostéopathe pour plus de renseignement.

 

 

Magalie Quinti

Ostéopathe D.O à Beausoleil

Proche de la Principauté de Monaco


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion