Ostéopathie et pathologies

L’entorse de la cheville est la plus courante des entorses. En France, on recense environ 6000 entorses par jour.

La plus fréquente est l’entorse externe de la cheville mais d’autres articulations peuvent être touchées comme le genou, le poignet…

 

L’entorse se caractérise par un mouvement non physiologique de l’articulation entrainant un étirement des ligaments voire même un déchirement en cas d’entorses graves.

 

Comme dit plus haut, l’entorse de la cheville la plus fréquente est l’entorse externe avec, dans 90 % des cas, une atteinte du ligament latéral externe.

Le mécanisme de l'entorse

La pratique sportive peut être l’une des causes des entorses notamment lors de trails, d’une mauvaise réception en basket, football, handball…, d’un changement rapide de direction, d’un surmenage ou d’un contact violent…

Nous pouvons également nous faire une entorse très facilement en ratant le trottoir, en marchant sur un sol instable ou une chaussée dégradée, en tombant…

 

Généralement, la douleur se ressent quasiment immédiatement et en fonction de la gravité de l’entorse, elle nous force à nous arrêter.

Nous pouvons alors apercevoir un gonflement et parfois un hématome.

 

Les différents stades d’une entorse :

  • Stade 1 : L’entorse bénigne se caractérise par un simple étirement du ligament mis en jeu
  • Stade 2 : L’entorse moyenne se caractérise par une rupture partielle du ligament
  • Stade 3 : L’entorse grave se caractérise par une rupture totale du ligament

 

L’entorse bénigne n’est pas très invalidante en soit mais elle peut entrainer des instabilités de la cheville, des entorses chroniques… Il est donc important de bien soigner une entorse même si elle est bénigne.

Quoi faire en cas d’entorse ?

Tout d’abord il faut s’assurer que ça soit bien une entorse et pas quelque chose de plus grave comme une fracture.

 

Il est nécessaire d’aller faire des examens complémentaires si :

  • Vous ne pouvez pas faire plus de quatre pas immédiatement après la lésion ou si vous ne pouvez pas vous mettre en appui dessus
  • Vous avez une douleur lors de la palpation de la pointe de la malléole externe ou interne
  • Vous avez une douleur lors de la palpation de la base de l’os du cinquième métatarsien
  • Vous avez une douleur lors de la palpation de l’os naviculaire

 

Si vous présentez un de ces critères, il faut aller consulter un médecin et faire des examens complémentaires.

 

Les gestes à faire immédiatement :

  • Glacer la zone : Il est important de ne pas dépasser 20 minutes de glaçage en continue pour avoir une efficacité optimale. Vous pouvez donc glacer 20 minutes puis faire une pause de 10 minutes puis glacer 10 minutes puis faire une pause de 10 minutes puis glacer 10 minutes et arrêter. Dans l’idéal, il faudrait faire ce protocole de glaçage toutes les heures.
  • Se reposer : Il est bien évident que courir un marathon sur une entorse fraîche n’est pas la meilleure solution pour la soigner rapidement. Essayez un maximum de reposer la cheville. Le repos sportif peut aller de deux semaines à trois mois en fonction du stade de l’entorse.
  • Elévation du membre touché : Dans la mesure du possible, gardez la jambe surélevée.
  • Compression de l’articulation : Pour ce dernier point si vous ne savez pas comment faire un strap de la cheville, vous pouvez aller voir votre kinésithérapeute ou votre ostéopathe. Il est également possible de combiner un tape et un strap.

La prise en charge ostéopathique

Lorsque vous souffrez d’une entorse bénigne, vous pouvez aller consulter un ostéopathe pour diminuer la douleur de l’entorse et le temps guérison.

Quasiment immédiatement après l’entorse bénigne, l’ostéopathe peut redonner une bonne mobilité articulaire en adaptant les techniques à la douleur et à la gravité de l’entorse bien évidemment. Ce travail permettra une meilleure récupération de la cheville.

 

En fonction des circonstances d’apparition de l’entorse, il faudra également vérifier s’il n’y a pas de déséquilibre postural, un traitement global sera donc nécessaire pour éviter les compensations dans d’autres articulations et donc l’apparition possible d’autres douleurs à plus ou moins long terme.

 

La pose de tape peut être intéressante pour drainer la zone.

 

Pour éviter les récidives, il est bon de faire des séances de kinésithérapie combinée avec des séances d’ostéopathie pour rétablir une bonne posture, renforcer les muscles de la cheville et travailler la proprioception.

 

Bien évidemment, votre ostéopathe exécutera tous les tests nécessaires pour s’assurer que ça ne soit pas une entorse grave ou autres diagnostics différentiels. Si les tests sont positifs, il vous réorientera pour effectuer des examens complémentaires.  

 

Quelques conseils pour éviter les entorses :

  • Travailler sa proprioception avec une planche de proprioception
  • Faire du sport pour renforcer les muscles
  • Bien s’échauffer
  • Boire beaucoup d’eau et avoir une alimentation équilibrée et pas trop acide
  • S’avoir s’écouter pour éviter le surmenage, la fatigue et adapter ses efforts en fonction de la forme du moment
  • Faire des séances d’ostéopathie en prévention une à deux fois par an au minimum

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe.

 

 

Magalie Quinti

Ostéopathe D.O à Beausoleil

Proche de Monaco, 98000


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion