Pédiatrie

Le phénomène de tête plate est de plus en plus fréquent depuis que nous faisons dormir les nourrissons sur le dos pour éviter les risques de mort subite.

 

En effet, le crâne du nourrisson est très malléable jusqu’à la fermeture des fontanelles et la soudure des sutures crâniennes. Les fontanelles se referment les unes après les autres du 3e mois au 24e mois de naissance.

 

La plagiocéphalie est par définition une difformité du crâne. A différencier de la craniosténose qui se manifeste par la fusion prématurée des sutures du crâne.

 

La plagiocéphalie peut être de deux sortes :

  • Primaire : Elle est due à la position intra-utérine ou se produire lors du travail et de l’accouchement. Dans ce cas, elle sera visible peu après la naissance et nécessitera une prise en charge rapide pour des résultats optimaux.
  • Secondaire : Elle apparaît généralement quelques semaines après la naissance et se développe en réponse à des tensions situées ailleurs dans le corps (torticolis, scoliose ou posture anormale). Par exemple : La position couchée sur le dos avec la tête tournée toujours du même côté peut entraîner une plagiocéphalie secondaire. Cette position anormale est souvent vue comme une position d’aise du nourrisson et donc ignorée par les parents. Malheureusement, pour avoir des effets notables, il faut agir le plus tôt possible.

 

Facteurs de risque pour la plagiocéphalie :

  • Grossesse multiple
  • Prématuré
  • Accouchement trop long, péridurale
  • Les garçons (des études montrent que les garçons sont en moyenne moins actifs et mobiles que les filles au même âge)
  • Les enfants nourris au biberon (du fait de la position préférentielle des parents qui ne pensent pas à alterner de bras et donc à changer de côté le bébé)

 

Prise en charge de la plagiocéphalie par l’ostéopathie :

Par des manipulations douces et adaptées au nourrisson, l’ostéopathe fait un examen complet pour trouver différentes tensions dans le corps du nouveau né.

Les techniques employées sont indolores et non intrusives.

En fonction du type de plagiocéphalie, l’ostéopathe s’attardera sur différentes parties du corps. Pour certaines plagiocéphalies, le plus gros du travail se trouvera au niveau du crâne et des cervicales de l’enfant alors que pour d’autres les tensions seront plus basses au niveau dorsales, lombaire ou même en provenance du bassin ou des membres.

Il est donc important que votre ostéopathe prenne en charge votre bébé dans sa globalité.

 

Une prise en charge par le kinésithérapeute est très complémentaire de l’ostéopathie.

 

Conseils pour les parents :

  • Evitez de le laisser trop longtemps dans le relax ou la balancelle
  • Préférez l’écharpe de portage ou le porte bébé pour éviter qu’il reste trop longtemps en appui sur le dos
  • Dans les phases d’éveil et sous surveillance, positionnez-le sur le ventre pour qu’il commence à développer ses muscles du cou
  • Alternez de bras lorsque vous lui donnez le biberon, ne le portez pas toujours du même côté
  • Positionnez le lit dans la chambre vers la porte pour qu’il puisse vous voir arriver et inversez-le de sens dans le lit assez régulièrement pour ne pas qu’il tourne la tête que du même côté (la tête aux pieds et inversement)
  • Modifiez de position les objets qui l’entourent
  • Lors de la phase de sommeil sur le dos, essayez de faire appuyer le côté bombé de la tête sur le matelas et non pas le côté plat
  • Si le nourrisson dort dans le lit des parents, la maman doit se mettre du côté non atteint car le bébé tourne sa tête du côté de sa mère lorsqu’il a faim pour téter

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe.

 

 

Magalie Quinti

Ostéopathe D.O à Beausoleil

Proche de la Principauté de Monaco


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion