Magalie Quinti
Ostéopathe DO
Beausoleil

Les différentes causes de vertiges

Ostéopathie et pathologies

Les causes des vertiges peuvent être variés. Plus de 50 % des vertiges diagnostiqués sont causés par trois maladies : les vertiges positionnes paroxystiques bénins (VPPB), la névrite vestibulaire, la maladie de Ménière.

L'ostéopathie crânienne à Monaco pour les vertiges


Les vertiges positionnels paroxystiques bénins (VPPB)

Les vertiges positionnels paroxystiques bénins sont les plus fréquents des vertiges et sont le plus souvent idiopathique donc sans cause apparente.

Ils disparaissent de façon spontanée en une semaine pour un tiers des cas, pour les autres, un traitement spécifique devra être suivi.

 

Ce type de vertige implique généralement un ou plusieurs canaux semi-circulaires. Il est le plus souvent provoqué par une cupulolithiase  dans le canal semi-circulaire postérieur.

 

Il est déclenché par des mouvements de la tête de type changement de positions, le plus souvent au lever ou au coucher avec une prédominance matinale. C’est un vertige rotatoire avec une sensation que tout tourne autour de soi.

 

Ce vertige est bref, et violent, il dure moins d’une minute en moyenne et peut causer des nausées voire des vomissements.

 

Les femmes sont plus touchées que les hommes et la population la plus touchée se situe entre 50 et 70 ans.

 

Le test de référence pour diagnostiquer un VPPB est le test de Dix-Hallpike.

Il n’y a pas de traitement médicamenteux pour les VPPB, seules les manoeuvres spécifiques effectuées par des praticiens formés (ORL, kinésithérapeute ou médecin) sont efficaces.



La maladie de Ménière

C’est une maladie qui peut être très invalidante.

Elle est causée par une augmentation de la pression au niveau du labyrinthe qui n’aurait pas d’origine connue.

 

Les crises de vertiges dans la maladie de Ménière sont caractérisées par :

  • Un vertige intense et rotatoire qui peut obliger la personne à rester alitée
  • Qui peut durer de vingt minutes à quelques heures
  • Souvent accompagné de nausée, vomissements mais également de signes auditifs comme des acouphènes ou une perte de l’acuité auditive.

 

Les patients atteints de la maladie de Ménière présentent souvent un terrain particulier comme un état d’anxiété, de stress, de fatigue ou un choc affectif.

 

Il peut y avoir une évolution vers la chronicité avec des vertiges, des troubles de l’équilibre ou encore une surdité progressive.

 

Le traitement se passe en plusieurs temps :

  • Traitement de la crise vertigineuse avec des antivertigineux, sédatifs…
  • Traitement de fond
  • Traitement du terrain qui est un facteur fondamental pour éviter les récidives.


La névrite vestibulaire

La névrite vestibulaire est une inflammation du nerf vestibulaire d’origine virale.

 

Le nerf vestibulo-cochléaire est un nerf sensoriel, il transmet au tronc cérébral des impressions auditives et le maintient de l’équilibre. La branche vestibulaire est responsable du maintient de l’équilibre et de la stabilisation du regard.

 

La névrite vestibulaire entraîne une seule grande crise de vertige qui est caractérisée par :

  • Un vertige rotatoire
  • D’apparition soudaine
  • D’une durée de quelques jours
  • Obligeant souvent la station allongée
  • Des nausées ou des vomissements sont possibles
  • Aucun trouble neurologique n’est présent
  • Aucun signe auditif n’est retrouvé (surdité ou acouphènes)
  • Une sensation de déséquilibre peut durer quelques temps après la crise vertigineuse

 

Lors de la crise vertigineuse, un traitement médicamenteux reposant sur la corticothérapie et les antiviraux sont préconisés. Par la suite, une rééducation vestibulaire faite par un spécialiste est préconisée afin de retrouver un équilibre normal et la disparition des sensations d’instabilité.

Ostéopathie crânienne

En fonction de la cause, l’ostéopathie peut être d’un grand intérêt dans les vertiges. Pour savoir sur quels aspects des vertiges l’ostéopathie peut agir, n’hésitez pas à consulter l’article sur les vertiges et l’ostéopathie.

D’autres causes de vertiges, plus rares, existent comme :

  • Un AVC
  • Une infection ORL
  • La prise de certains médicaments
  • Un traumatisme crânien touchant la zone temporale
  • Une fracture du rocher
  • La sclérose en plaque
  • Une intoxication au plomb ou au mercure

Attention, de faux vertiges existent comme l’hypotension orthostatique, l’hypoglycémie, les troubles hématologiques comme une polyglobulie, les vertiges de hauteurs, les crises de tétanie, les phobies.

Il est indispensable de trouver la cause des vertiges afin d’avoir la prise en charge la plus adaptée. Un bilan ORL sera important afin d’éliminer les causes plus graves et donc afin d’éviter les retards de diagnostic.

 

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter votre ostéopathe.

Magalie Quinti

Ostéopathe D.O à Beausoleil

Proche de Monaco et Cap d’Ail


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion