Généralité en ostéopathie

L’ostéopathie a été fondée en 1874 par Andrew Taylor Still. D’autres grands noms de l’ostéopathie ont ensuite contribué à son évolution. En effet, différentes approches ostéopathiques ont vu le jour et diverses techniques manipulatives ont été créées afin que leurs transmissions soient possibles et correctes.

 

Le but de l’ostéopathie est de traiter les zones en restriction, en dysfonction afin d’harmoniser le schéma global du patient. Il est donc important de prendre en charge le patient de façon holistique.

Les sensations de l’ostéopathe sur ces zones vont être une restriction de mobilité, une densité, une douleur peut également être ressentie chez le patient.

 

Pour pouvoir prendre un charge un patient de façon globale, l’ostéopathe dispose d’un panel de techniques afin de répondre au mieux au motif de consultation. En fonction du motif de consultation, de la morphologie, de l’âge et du sexe du patient, l’ostéopathe utilisera les techniques appropriées qu’il possède dans sa boîte à outils. Il n’est donc pas rare de travailler avec différentes approches lors d’une consultation.

L'approche structurelle

Elle prend en compte les éléments osseux, articulaires et musculaires. C’est le b.a-ba de l’ostéopathie. Cette approche contient une multitude de techniques et notamment celle connue de tous les patients, la technique de « thrust » ou manipulation HVBA (haute vélocité et basse amplitude). Elle est très populaire car c’est la plus impressionnante pour les patients car ils peuvent entendre un craquement qui n’est qu’autre qu’une cavitation dans l’articulation.

Ces techniques sont très efficaces mais nécessitent quelques précautions et ne sont pas utilisées sur tout type d’individu, les nourrissons ou les personnes ostéoporotiques en seront privés par exemple.

D’autres techniques sont également utilisées comme les techniques de Mitchell, qui utilisent l’énergie du muscle pour corriger un segment articulaire, les techniques de Jones qui se servent des points gâchettes dans le muscle…

Le but de toutes ces techniques reste le même : redonner de la mobilité articulaire et diminuer les tensions musculaires.

ostéo monaco et cap d'ail

 L'approche crânienne

Cette approche est très controversée dans la médecine générale du fait qu’il n’y a pas de mobilité entre les os du crâne mais il a été prouvé récemment qu’il y avait des micro-mouvements possible entre ces os. L’approche crânienne se base principalement sur le relâchement tissulaire, membraneux. Elle est très douce, parfois même imperceptible et peut causer une sensation de détente, de fatigue, de bien-être…

Ostéopathie crânienne à monaco

L'approche viscérale

Elle prend en compte tous les viscères que ce soit le système digestif mais également urinaire, génital, cardio-pulmonaire…

Le travail se fait le plus souvent en projection de ces organes car certains sont très difficiles à contacter directement. L’ostéopathe travaille donc sur le pourtour des organes, les fascias, les tissus environnant, il est important de noter qu’il ne travaille en aucun cas sur les les pathologies organiques. Pour cela, une prise en charge médicale est requise.

L’approche viscérale peut également être travaillée pour des douleurs au niveau de la colonne vertébrale. En effet, ils prennent insertions au niveau de la colonne vertébrale par le biais de ligaments, fascias ce qui fait qu’une tension au niveau viscéral peut générer des douleurs vertébrales et inversement.

Ostéopathe viscéral à Monaco, Cap d'ail et Beausoleil

L'approche fonctionnelle

Les techniques les plus connues sont les techniques fasciales. Les fascias sont des tissus qui enveloppent toutes les structures du corps. c’est en parti grâce à eux que tout élément qui compose le corps humain est en inter-relation, ils permettent une continuité. Une inflammation d’un organe, une cicatrice, une opération par exemple peuvent entrainer des zones de tension dans ce fascia ce qui peut générer des douleurs.

Les techniques fasciales sont douces également, parfois un peu douloureuse en fonction de la lésion.  Il est bien évident que votre ostéopathe vous préviendra de cette potentialité et adaptera sa pression en fonction de votre ressenti.

Fasciathérapeute Monaco

Il existe d’autres types de techniques un peu moins connues ou utilisées. Chaque ostéopathe adaptera ses techniques en fonction du motif de consultation et du patient.

 

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter votre ostéopathe.

 

Magalie Quinti

Ostéopathe à Beausoleil

Proche de Cap d’Ail et de Monaco


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.