Magalie Quinti
Ostéopathe DO
Beausoleil

Les perturbateurs endocriniens : pendant la grossesse et pour bébé

Périnatal et gynécologique

Nous en avons déjà parlé, les perturbateurs endocriniens sont très délétères pour notre santé et il est difficile de vraiment savoir où ils se cachent. Il y a des moments où nous sommes plus vulnérables aux perturbateurs endocriniens, notamment durant la grossesse et tout au long de la croissance de votre enfant.

Les troubles de la fertilité et les perturbateurs endocriniens

Comme dit dans l’article précédent sur les perturbateurs endocriniens, ces derniers jouent un rôle important dans les troubles de la fertilité.

Ils peuvent diminuer les chances de tomber enceinte en fonction de l’impact qu’ils sont sur votre organisme.

Les troubles de la fertilité peuvent aussi toucher les hommes, ils doivent aussi faire attention à l’impact des perturbateurs endocriniens sur leur fonction reproductive.

Les perturbateurs endocriniens peuvent donc :

  • Limiter la mobilité des spermatozoïdes
  • Diminuer la qualité et la quantité des spermatozoïdes
  • Modifier la production des hormones naturelles comme la testostérone, les oestrogènes…
  • Diminuer la fertilité de la femme
  • Etc…

Toutes les conséquences des perturbateurs endocriniens ne sont pas encore connues à ce jour sur les troubles de la fertilité, la recherche continue de progresser sur les effets des perturbateurs endocriniens sur notre organisme mais il est très difficile de bien identifier les effets de chacun.

Les précautions à prendre pendant la grossesse et pour bébé pour limiter les perturbateurs endocriniens

La grossesse en soit n’est pas une période de vulnérabilité pour la maman mais par contre pour le foetus oui. Plus l’exposition aux perturbateurs endocriniens est précoce et plus elle peut être dangereuse. Il est donc important de prendre quelques précautions pendant la grossesse afin de protéger son enfant des perturbateurs endocriniens et des potentiels effets à l’âge adulte.

 

Le but ici n’est pas de culpabiliser ou d’entraîner une psychose sur les perturbateurs endocriniens car même avec la meilleure volonté du monde il vous sera impossible d’éradiquer tous les perturbateurs endocriniens présents dans votre vie et celle de votre enfant. Néanmoins, il y a quelques conseils et modifications dans vos habitudes de vie qui sont tout à fait faisable et peu contraignant.

L’exposition aux perturbateurs endocriniens pendant la période de croissance donc de la période foetale à la fin de la puberté pourrait entrainer :

  • Un risque de naissance prématurée
  • Un petit poids de naissance
  • Des malformations
  • Une puberté précoce chez les filles
  • Une baisse de la fertilité chez la fille et le garçon
  • A l’âge adulte, le développement de certains cancers hormono-dépendants
  • Etc …

Dans l’article sur les perturbateurs endocriniens vous avez déjà quelques conseils pour limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens, en voici quelques uns plus ciblés sur la grossesse et les enfants.

Limiter les perturbateurs endocriniens

Pendant la grossesse :

ostéopathe monaco pour femme enceinte
  • Aérer régulièrement votre maison et dépoussiérez la.
  • Attention aux agglomérations où il y a beaucoup de pollution et évitez les zones agricoles où il y a souvent des traitements chimiques pour les cultures.
  • Evitez les produits chimiques pour la maison, la peinture, les produits cosmétiques (comme les aérosols, les produits parfumés, teintures, vernis à ongles…).
  • Pensez à bien regarder les étiquettes pour voir la composition et les pictogrammes.
  • Pensez à préparer la chambre de votre bébé en avance (peinture la plus saine possible et montage des meubles) afin de pouvoir bien aérer la chambre et donc évacuer certains perturbateurs endocriniens.
  • Privilégiez une alimentation saine, équilibrée, avec les fruits et légumes de saison et biologiques si possible.
  • Lavez bien vos aliments avec de l’eau vinaigrée.
  • Evitez les produits transformés et les aliments dans des contenants en plastique ou en conserve, préférez le verre.
  • Privilégiez le bois naturel, le verre et l’inox, évitez le plastique et le matériel anti-adhésif, le Téflon, l’aluminium.
  • Ne réchauffez pas les aliments au micro-onde dans des contenants en plastique ainsi que les boissons chaudes et n’enfournez pas un plat avec du papier aluminum.
  • Lavez les affaires, accessoires pour votre futur bébé et aérez un maximum tous les produits de puériculture que vous achetez avant l’arrivée de bébé avec une lessive naturelle.

Au cours du développement de votre enfant :

  • Laissez à l’air libre tous les nouveaux mobiliers ou jouets avant de les donner à votre enfant.
  • Lavez tout ce que vous pouvez laver, jouets, vêtements, linge de maison avant de les mettre en contact avec votre enfant avec une lessive naturelle.
  • Préférez les jouets en bois naturel ou silicone ou coton Oeko-tex plutôt que les jouets en plastique.
  • Ne réchauffez pas le biberon de votre bébé au micro-onde dans un contenant en plastique, préférez les biberons en verre.
  • Choisissez bien les couches pour votre bébé, certaines peuvent contenir plus de 50 substances chimiques différentes.
ostéopathie pour bébé à monaco
  • Utilisez des produits simples avec peu d’ingrédients pour la toilette, le change… Privilégiez l’eau et le savon plutôt que les lingettes jetables que vous pouvez d’ailleurs remplacer par des lingettes lavables.
  • Evitez de parfumer votre enfant.
  • N’exposez pas votre enfant à la cigarette, le tabagisme passif est également nocif.

Pour en savoir plus n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe à Beausoleil.

Magalie Quinti

Ostéopathe à Beausoleil
Proche de Monaco et Cap d'Ail


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.