Magalie Quinti
Ostéopathe DO
Beausoleil

La hernie discale : qu’est-ce que c’est ?

Ostéopathie et pathologies

Beaucoup de personnes souffrent d’une ou plusieurs hernies discales. Les symptômes sont différents d’une personne à l’autre mais également en fonction du lieu et du type de hernie.

La hernie discale : définition

La hernie discale est une saillie du disque inter-vertébral qui est due à une rupture ou fissure d’une partie du disque. En fonction de la zone de saillie, la hernie discale peut sortir au niveau du canal rachidien où les racines nerveuses émergent de la moelle épinière. La hernie discale va donc entrainer une compression d’un nerf qui va causer différents symptômes comme des douleurs lombaires, des douleurs irradiantes dans la jambes comme des sciatiques ou des cruralgies ou dans le bras comme des névralgies cervico-brachiales.

La zone la plus propice aux hernies discales est la zone lombaire, environ 90 % des cas contre 8 % pour la zone cervicale. Les hernies les plus fréquentes sont entre la 4e et 5e lombaires et entre la 5e lombaire et le sacrum. En effet, la partie de la colonne vertébrale qui subit le plus de pression est la zone lombaire qui est en plus très mobile.

 

Les hernies discales sont assez fréquentes, en moyenne, 5 % des hommes et 3 % des femmes entre 30 et 55 ans auront au moins une fois une hernie discale.

 

En règle générale, les hernies discales guérissent de façon spontanée en quelques semaines.

La hernie discale peut comprimer une racine nerveuse de façon intermittente ce qui provoque des symptômes passagers.

La hernie discale : les facteurs de risques

Les facteurs de risques pouvant causer une hernie discale sont :

  • Les personnes âgées de 30 à 55 ans
  • Les hommes
  • Une activité professionnelle avec des efforts répétés comme le port de charge, le travail manuel…
  • Les sportifs de part les contraintes constantes qu’ils font subir à leur corps
  • Les personnes sédentaires à cause de la faiblesse du maintien de la ceinture lombaire
  • Les personnes obèses

La hernie discale : les zones les plus touchées

Les racines nerveuses les plus touchées sont :

  • La racine L5 : entre la quatrième lombaire et la cinquième lombaire qui provoque des douleurs partant des dernières lombaires pour descendre ensuite dans la partie latérale du membre inférieur jusque dans le gros orteil.
  • La racine S1 : entre la cinquième lombaire et la première vertèbre sacrée qui provoque des douleurs partant des dernières lombaires pour descendre dans la fesse et la partie postérieure du membre inférieur jusque dans le cinquième orteil.
  • La racine C6 : entre la sixième et la septième vertèbre cervicale qui provoque une névralgie cervico-brachiale (NCB) entrainant des douleurs dans le bras jusqu’aux doigts.
  • Les cruralgies touchant la racine L3 et L4 sont moins fréquentes.
ostéo cap d'ail

La hernie discale : la prise en charge

Il est important de noter que le traitement de la hernie discale n’est pas le même en fonction des personnes et des symptômes. En effet, certaines hernies peuvent être asymptomatiques (sans douleurs) alors que d’autres peuvent générer des douleurs très importantes voire nécessitant une prise en charge en urgence.

 

Si la hernie discale est asymptomatique, aucun traitement n’est préconiser. En revanche pour soulager les douleurs vertébrales, des antalgiques et/ou anti-inflammatoires peuvent être prescrits.

 

Des séances de kinésithérapie et d’ostéopathie peuvent soulager les douleurs et prévenir les récidives.

En ce qui concerne la chirurgie, elle n’est pas mise en avant en première intention sauf si vous avez :

  • Un syndrome de la queue de cheval ou du cône terminal : anesthésie en selle, troubles sphinctériens génitaux, abolition des réflexes ostéo-tendineux
  • Un déficit moteur inférieur ou égal à 3

Dans ces cas là, c’est une urgence chirurgicale.

 

Il est important de mettre en place des mesures d’hygiène adaptées afin d’éviter les récidives ou la chronicité :

  • Une bonne alimentation et hydratation pour éviter le surpoids et bien hydrater les disques inter-vertébraux
  • Une activité physique régulière afin de renforcer la ceinture lombaire et abdominale
  • Des séances d’ostéopathie en prévention afin d’éviter les récidives
  • L’adoption des bons gestes au travail ou lors de port de charge

 

Si vous souffrez de douleurs vertébrales, n’hésitez pas à contacter ou consulter votre ostéopathe.

ostéopathe cap d'ail douleur dos
Etirement ostéopathe cap d'ail

Magalie Quinti

Ostéopathe à Beausoleil

Proche de Monaco et Cap d’Ail


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion